Les bois utilisés en sculpture sur bois

Pour ce type d’art, le choix du bois est important et chaque essence a ses avantages et ses défauts. Peu importe le bois que l’artiste prend, celui-ci doit être sec et ne doit pas être trop vieux, car il risquerait de le casser. Si l’aubier du bois n’est pas aussi utilisé, c’est parce qu’il est trop tendre et trop noir.

Le tilleul, pour les débutants

C’est le type de bois conseillé aux débutants pour sa tendresse au grain fin. Il possède également la particularité d’être polychrome, doré et résistant. Une sculpture sur tilleul résiste aux vers et peut vous accompagner plusieurs années. Le tilleul est un bois clair et vous pouvez avoir en blanc vers le jaune ou en rose.

Le poirier, facile à travailler

Les sculpteurs utilisent également le poirier. Sa couleur peut virer au rouge ou au jaune. Ce bois n’est pas dur et facile à travailler. Vous pouvez avoir de lignes parfaites et faire une œuvre précise. Ce bois n’est pas difficile à trouver seulement, on ne peut pas toujours l’avoir dans un grand diamètre.

Les bois pour les professionnels

Le merisier

Une œuvre sculptée dans ce bois s’embellit encore plus avec les années. Le merisier a un rendu brun qui se penche un peu vers le rouge. Le travail de ce bois demande plus de délicatesse, car un coup de marteau trop fort peut le casser.

Le noyer et l’olivier

Pour ses réalisations, le sculpteur sur bois peut également prendre le noyer. Ce bois peut être clair, marron foncé ou gris selon son origine. Pour travailler ce bois, il faut s’assurer que l’aubier est bien enlevé à la coupe, car celui-ci fait du noyer une proie facile pour les insectes et les vers.
Ce bois est de couleur jaune veinée de brun et c’est ce qui fait sa particularité. Les artistes l’utilisent souvent pour créer de petits objets ou de petits personnages. L’olivier est facile à travailler et ne demande aucun entretien particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *