Découvrez l’art de la poterie

La poterie est considérée comme un loisir créatif, mais il existe bien aussi des artistes en poterie qui en vivent. Mais peut-être que vous aimeriez juste passer du bon temps, alors nous allons vous mettre un peu au parfum à ce sujet. Commençons par en apprendre le jargon.

Le langage en poterie

Premièrement, parlons du colombin, dont il faut plusieurs exemplaires pour obtenir une grande pièce. La technique du colombin permet d’obtenir différentes formes et plutôt rapide. Toutefois, il faut savoir que chacune des pièces ainsi obtenues pèse lourd, mais cela peut s’arranger en utilisant une planchette et un galet dans le but de tasser la terre et mieux modeler la forme de la pièce. Deuxièmement, il y a la plaque, en terre, fabriquée avec un rouleau, et on en assemble plusieurs pour faire un tout. Les pièces obtenues sont en forme d’angle, mais pour avoir des formes rondes, il faut rouler la plaque et réunir les deux extrémités opposées. En troisième lieu, l’estampage, consistant à réaliser des petites boules de terre à coller sur ou dans des objets.

Apprenez-en les techniques

Le tournage est sans doute la technique la plus efficace en poterie. Vous obtiendrez des pièces de révolution grâce au tournage mais celles-ci peuvent ensuite être déformées et devenir des pièces plus légères. Pour maîtriser cette technique, il faut un apprentissage approfondi et vous devez posséder les outils suivants : un bol d’eau pour humidifier régulièrement vos mains, une éponge végétale, un tournassin pour le façonnage et un fil à couper métallique. Pour la poterie proprement dite, le travail commence par le centrage en vous servant d’argile convenablement mouillée. Puis, creuser la balle pour créer la base de la poterie, et en troisième lieu, monter la poterie en ne pressant ni trop fort ni trop brusquement pour ne pas créer des inégalités sur la surface.

Publié dans Art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *